Agroforesterie, Biodiversité, Eucovolontariat

 

 C’est  un programme  initier par  l'ONG DYVOSO  sur  cinq  (05)  ans  dans    la  région des savanes   dont  l’objectif  est  de  reconstitué  et  préserver  l’ écosystème  nature  et  de  freiner  l’avancé  du  désert  .Notions centrales du développement durable, ces notions  doivent  être abordée sous plusieurs aspects  sous  forme  d’un programme   abordant  des questionnement  comme :

Qu’est-ce que la biodiversité, Agroforesterie, l’ecovolontariat, comment les estimer et comment évoluent-t-elles ?

Les réponses doivent être recherchées à différentes échelles : échelle  moléculaire (fondée sur la diversité génétique), échelle des espèces, échelle des écosystèmes. L’estimation de ces  différentes notions  et  de leur évolution passe par des méthodes de mesure, par la définition d’indicateurs

de biodiversité et la détection des variations spatiales et des évolutions temporelles. Les sciences de la vie et de la Terre peuvent aborder ces problématiques.

Quels sont les rôles?écologiques, économiques et sociaux de la biodiversité, l’agroforesterie et l’éco volontariat (rôles directs et indirects) pour l’environnement de l’Afrique et du  Togo en particulier?

 L’analyse des enjeux complexes est nécessairement transdisciplinaire.

Quels sont les facteurs agissant sur la biodiversité, Agroforesterie, l’ecovolontariat?Sur quoi porte la baisse actuelle de la biodiversité,Agroforesterie, l’ecovolontariat? Est-elle différente des crises connues par la planète à l’échelle des temps géologiques et marquées par des extinctions massives ? Les activités humaines peuvent avoir des effets directs sur la biodiversité (surexploitation de ressources biologiques). L’homme peut aussi provoquer des pertes de biodiversité de manière indirecte : destruction d’habitats et fragmentation des paysages, invasions biologiques, cascades d’extinction, pollutions. L’effet des changements climatiques se fait aussi sentir.

Comment prendre en compte de manière durable la biodiversité, Agroforesterie, l’ecovolontariat?

 L’homme peut choisir des stratégies de conservation d’espèces menacées (protection, réintroduction), mais la préservation de la biodiversité passe surtout par une conservation et une gestion adaptée des milieux de vie. La prise en compte de la biodiversité se fait également de l’échelle locale à celle de la planète.

 Voila  tant de  question sur  la biodiversité, Agroforesterie, l’ecovolontariat  , quel’ONG  DYVOSO-AFRIK  tentes  de solutionné   par  des  action allant dans le sens  de :

Reconnaissance  de l’utilité  de toutes les  espaces   à travers des thématiques :

1.    Des espèces au sein d’un réseau trophique

2.    Espèces et limitation de la propagation des maladies

La  protection des Espèces  Menacées

.Pillage  de la  Nature 

1.    La situation actuelle de la pêche : une surexploitation des stocks

2.    Lutte  contre le Braconnage

3.    Lutte  contre la déforestation

4.    Exploitation des espèces et réglementation du commerce

: Espèce invasive